Découvre “Cyclick”, la première plateforme entièrement dédiée aux cyclo-travailleurs

Tu as certainement déjà entendu parler de Cycl’Ostéo, où ton ostéopathe préféré fait sa consultation directement chez toi, en se déplaçant uniquement à vélo. Après ce succès, ses fondateurs ont décidé d’aller encore plus loin, en réunissant les cyclo-travailleurs sur une même plateforme : Cyclick.

L’idée, c’est que les Toulousains puissent profiter de services à la personne animés par des cyclo-travailleurs (autrement dit, des travailleurs qui se déplacent uniquement à vélo). Plombiers, coiffeurs, ostéopathes, serruriers, jardiniers, coachs sportifs, électriciens ou même informaticiens, Cyclick veut fédérer les cyclo-travailleurs déjà en activité, mais également, donner envie aux autres d’échanger leur voiture contre leur vélo.
Ce sont les professionnels de services à la personne qui sont principalement visés par cette plateforme : tout d’abord pour donner un coup de jeune à ce secteur, mais aussi parce que ce sont ces corps de métiers qui entretiennent le plus un rapport de proximité avec leurs clients, ou leurs patients.

Favoriser l’entrepreneuriat

Avec son concept de travailleurs à vélo, Cyclick souhaite aussi favoriser l’entrepreneuriat, en aidant certains travailleurs à passer ce cap. Car, au-delà de rassembler les cyclo-travailleurs, Cyclick est une plateforme de travail interactive qui permet de donner une importante visibilité à ses différents prestataires. L’un des tout premiers à s’être laissé tenté par le concept, c’est Guillaume, coach sportif, “Jeune entrepreneur, je suis sensible aux projets novateur : m’investir dans l’aventure Cyclick m’a donc paru évident. Je souhaitais également que la circulation pour les cyclistes soit simplifiée à Toulouse”.
Pour son lancement, la plateforme a choisi de cibler huit corps de métiers, ceux qui sont les plus sollicités. La plateforme est gratuite, aussi bien pour les prestataires que pour les utilisateurs. La priorité étant de faire connaître le site, de diversifier les professions et les prestataires, et de gagner en légitimité. “La question de la monétisation viendra plus tard”, explique Tyone Husseini et Arthur Guillerm, les fondateurs.

Pour faire partie de la communauté Cyclick, il faut constituer ton statut d’auto-entrepreneur (l’équipe de Cyclick propose même de t’accompagner dans cette démarche), et forcément, il te faut un vélo. C’est aussi simple que ça. Pour le reste, c’est Cyclick qui se charge de créer et référencer ton profil.

Un symbole écologique fort

Comme pour Cycl’Ostéo, Cyclick s’inscrit dans une démarche écologique. Les travailleurs se déplaçant en voiture sont confrontés à de nombreuses problématiques en centre-ville : trafic, difficulté à se garer, impact des émissions de carbone, frais de déplacement, etc. Alors que le vélo, contrairement à la voiture, représente une réelle opportunité pour circuler dans Toulouse, sans être confronté à un problème de trafic, de stationnement ou de pollution.

Pour l’instant, la plateforme est limitée à Toulouse, mais elle prévoit d’intégrer d’autres villes (et aussi d’autres professions), comme Paris, Bordeaux, Lyon ou Marseille. Mais pour y parvenir, la plateforme doit encore se développer. Cyclick a d’ailleurs lancé une campagne de financement participatif jusqu’au 14 mai, via la plateforme Bulb in Town, dédiée aux projets de proximité. A l’heure actuelle, la campagne a déjà atteint 89% de son objectif, soit 3 570€ sur les 4 000€ nécessaires.

r

En plus, Toulouse fait partie du Top 5 des villes françaises utilisant le vélo pour aller au travail. Cyclick ne devrait donc pas avoir mal à agrandir sa communauté.
Désormais, il ne te reste plus qu’à enfourcher ton vélo, la “Vélorution” est en marche !