1er janvier ou lendemain de grosse soirée, on connaît tous ce moment où tu n’as pas vie de réfléchir (ou plutôt que tu n’en es pas vraiment capable…), où tu as juste envie de te marrer (ou de te sentir un peu plus intelligent pendant 2h…). Bref, si tu lis cet article, c’est que tu veux juste te détendre devant un film et surtout mettre ton cerveau sur pause.

.

L’équipe de Toulouscope a travaillé dur pour te proposer les meilleurs films où tu poses le cerveau. Bon, en réalité, c’est pas vraiment vrai, puisque le sujet nous a très vite inspirés… Aller, on ne perd pas de temps, on démarre ce top tout de suite !

Very Bad Trip (1 & 2)

Plus besoin de présenter ces deux films cultes : un réveil bien compliqué pour cette bande de pote après un enterrement de vie de garçon beaucoup trop arrosé. Que ça soit dans le premier ou le second volet, le futur marié disparaît et les autres se lancent dans une course pleine de rebondissements pour le retrouver…

.

La Tour Montparnasse Infernale

Eric et Ramzy en laveurs de carreaux pas très futés. Le film est aussi culte qu’il est débile : Eric et Ramzy jouent les laveurs de carreaux pas très futés. Ils assistent malgré eux à une prise d’otage et ce sont leurs maladresses qui risquent de faire capoter le plan machiavéliques des preneurs d’otages.

.

How High

Film culte auprès des jeunes avec les rappeurs Method Man et Redman, qui jouent les rôles de Silas et Jamal. Le film fait partie de ce qu’on appelle les « stoner comedy », en gros, les personnages sont de grands amateurs d’herbes et planent tout le temps. Donc pas besoin de te faire un dessin pour t’expliquer que tu n’auras pas besoin de beaucoup réfléchir. L’histoire est simple mais drôle : Silas et Jamal fument du cannabis ayant des propriétés « magiques » (la weed les rend intelligents »), et cela va le mener à vivre une folle aventure à l’université d’Harvard.

.

OSS 117 (1 & 2)

C’est l’histoire d’un James Bond « bien Français », incarné par Jean Dujardin. Savais-tu qu’à l’origine OSS 117 est une série littéraire qui a cartonné dans les années 50-60 ? Bon, dans cette adaptation cinématographique, les agents secrets sont totalement tournés en dérision : Hubert Bonnisseur (Jean Dujardin) est un espion qui se montre orgueilleux, prétentieux et surtout bourré de préjugés misogynes et xénophobes. Mais arrangé à la sauce Dujardin, ça donne un personnage très drôle (et détestable).

.

Mary à tout prix

Film culte, avec des situations bien cocasses qui nous font bien marrer. Si tu ne te rappelles plus du film, voici un petit résumé : Mary est belle et très gentille, et tous les garçons sont amoureux d’elle (y compris des fétichistes, des ratés, et bien d’autres types peu fréquentables). Mais il y a aussi Ted, amoureux d’elle depuis le lycée et qui ne l’a jamais oublié. Il va tout faire pour la retrouver, mais ça ne sera pas aussi simple que ça…

.

Brice de Nice

Décidément, Jean Dujardin est partout ! On ne retiendra que le premier car c’est vraiment celui-là le meilleur. Avec Brice de Nice, tu peux être sûr que tu n’auras pas besoin de réfléchir ! Les blagues sont lourdes, grotesques et l’histoire complètement loufoque (surfer en Méditerranée, quelle idée !).

.

Rasta Rockett

Un film très drôle, et pourtant tiré d’une histoire vraie. Oui, la Jamaïque a bien participé aux épreuves de bobsleigh aux JO d’hiver de 1988. Le film s’inspire de cette histoire sous la forme d’une comédie. Et heureusement que le film est drôle, puisqu’il y a quand même un fond de racisme (oui, les sports d’hiver étaient plutôt réservés aux « blancs » à l’époque).

.

RRRrrr!

Rappelle-toi, à l’époque où tu devais encore prendre ta place de cinéma au guichet : rien qu’au moment où tu devais prononcer le titre du film tu savais déjà que ça n’allait pas voler très haut. Bingo ! Ce film est totalement débile, mais on ne s’en lasse pas. Alain Chabat et sa bande jouent les hommes de Cro-Magnon, et toute la petite tribu ne semble pas avoir la lumière à tous les étages… Mais qu’est-ce que c’est drôle !

.

Le Dîner de Cons

Notre cher François Pignon… On ne peut pas l’oublier celui-là et il nous fait toujours autant rire, même 20 ans après. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est l’histoire de riches et d’intellectuels qui organisent chaque mercredi un « dîner de cons », en gros, chacun ramène « son con » pour se moquer de lui, et à la fin du repas, ils désignent le champion, celui qui est vraiment très très con. Sauf que cette fois, Pierre Brochant, un célèbre éditeur, se fait prendre à son propre jeu et François Pignon se révèle être un con très encombrant…

.

Bruce Tout Puissant

Pas sûr que le film aurait été aussi hilarant sans Jim Carrey dans le rôle de Bruce Nolan, ou Dieu par intérim. Bruce est un journaliste raté, avec une vie plutôt banale, il enchaîne les couacs et se met à en vouloir à Dieu. Bon joueur, Dieu lui cède sa place pour qu’il comprenne qu’être Dieu ce n’est pas aussi simple que ça. Dans ce film, tu as le droit à du grand Jim Carrey et on ne s’en lasse pas !

.

Fatal

Ce film, il faut vraiment le prendre au millième degré, un peu comme Brice de Nice. Bourré de clichés et de blagues potaches, sans oublier le mythique duo Mickaël Youn et Stéphane Rousseau : la beaufitude est à son paroxysme ! Le film raconte l’histoire de Fatal Bazooka, un rappeur bling bling qui se fait détrôner par Chris Prolls, nouvelle star de l’électro. Fatal est en pleine chute libre, et devient la risée de tout le monde, mais le rappeur n’a pas dit son dernier mot…

.

Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

C’est sans doute le plus drôle des films d’Astérix et Obélix, et le réalisateur Alain Chabat n’y est pas pour rien. Jeux de mots, situations cocasses, humour potache… Tout est fait pour nous faire rire ! Et le casting n’y est pas pour rien : Jamel Debbouze, Christian Clavier, Gérard Depardieu, Alain Chabat et plein d’autres encore !

.

Baby-sitting

Baby-sitting c’est une version française de Very Bad Trip et Projet X à la fois. Et c’est plutôt réussi ! Faute de pouvoir faire garder son fils Rémy, Marc le confie à Franck, son employé, en qui il a confiance. Sauf que ce soir-là, Franck fête ses 30 ans et Rémy, qui est un vrai merdeux, lui pourrit bien sa soirée. C’était sans compter sur les potes de Franck, qui débarquent chez son patron et décident d’organiser une soirée d’anniversaire, que Franck n’est pas prêt d’oublier…

.

Tucker & Dale fightent le Mal

Là non plus pas besoin de réfléchir. Tucker et Dale sont deux potes de la campagne venus retaper une maison de vacances en pleine forêt. Au même moment, un groupe d’étudiants débarque pour se faire un week-end camping. Les jeunes croisent Tucker et Dale, qui les trouvent un peu étranges, voire flippants. C’est là que les choses sérieuses commencent : suite à quiproquo, une jeune fille tombe à l’eau et se blesse, alors que Tucker et Dale sont en train de pêcher. Ils récupèrent la jeune fille pour la soigner, sauf que les amis d’Alison assistent à la scène et croient à un kidnapping. A partir de là, les quiproquos s’enchaînent, sauf qu’ils entraînent la mort accidentelle d’un jeune à chaque fois. Le groupe pense alors que Tucker et Dale sont des serial killers…

.

Les Bronzés (tous)

Tu as l’embarras du choix en plus : soit le premier film où la bande de copains se découvre au club Med, soit le second où ils partent tous en vacances au ski, ou le dernier film, beaucoup plus récent, qui termine cette série des Bronzés. Les situations sont cocasses, drôles, potaches… Typique des comédies des années 80 ! Et finalement, même si aujourd’hui ça date un peu, on prend toujours autant de plaisir (et de fous rires) à les regarder.