• Toulouse passe première au classement des métropoles les plus attractives de France
    Toulouse passe première au classement des métropoles les plus attractives de France - Pixabay

Toulouse passe première (devant Lyon) au classement des métropoles les plus attractives de France

Mis à jour le vendredi 26 janvier 2024 par Pauline Boucher

Pour la première fois depuis l’existence du Baromètre Arthur Loyd, Toulouse s’impose à la première place du classement des villes les plus attractives et résilientes de France, devançant les autres très grandes métropoles et notamment le Grand Lyon qui était au top du classement depuis 7 ans.

 

Toulouse devient la (très grande) ville la plus attractive de France

Selon la 7ème édition du Baromètre Arthur Loyd de l‘attractivité & résilience des villes françaises et de la transition des territoires, Toulouse remporte le grand chelem, en s’imposant, face à ses cinq concurrentes, à la tête du classement des très grandes métropoles, que sont Lyon (à la deuxième place), Lille (à la troisième place du podium des très grandes métropoles), Nantes, Bordeaux et Aix-Marseille.

Pour obtenir cette première place de la ville la plus attractive de l'hexagone (une première en 7 ans), la Ville rose effectue un quasi sans-faute, l’emportant sur 3 des 4 thématiques du classement : Vitalité économique ; Connectivité, capital humain et transitions ; Qualité de vie. Quant à la dernière thématique examinée (Immobilier tertiaire et accueil des entreprises), elle n'arrive que sixième. 

Après 7 ans, Lyon perd sa première place au profit de Toulouse !
Après 7 ans, Lyon perd sa première place au profit de Toulouse ! © Baromètre Arthur Loyd

 

Merci qui ? Merci l'aéronautique !

Avec un score de 0,521/1 (contre 0,508/1 pour Lyon), Toulouse capitalise notamment sur sa spécialisation dans les Activités Métropolitaines Supérieures, liées au domaine de l’aéronautique où elle ne cesse de développer un écosystème de grande qualité (sans parler de LuneXplorer, un simulateur de vol aérospatial à 16 millions d'euros récemment installé à la Cité de l'Espace). Rien d’étonnant à ce que la ville n’ait pas d’égal en termes de "Vitalité économique" et de "Connectivité, Capital humain et Transitions".

Elle a aussi fait la différence grâce à un coût du logement plus accessible, de même que des aménités et équipements urbains - crèches, bibliothèques, salles de cinéma et de théâtre - plus nombreux que la plupart de ses rivales. Ce qui lui a donc permis de rafler la mise sur le sujet de la "Qualité de vie".

Le classement des très grandes métropoles basé sur ces 4 thématiques
Le classement des très grandes métropoles basé sur ces 4 thématiques © Baromètre Arthur Loyd

 

Le Baromètre Arthur Loyd, c'est quoi au juste ?

Le Baromètre Arthur Loyd est une étude qui se décline en 2 grandes parties : des analyses territorialisées et thématiques pour décrypter de grandes mutations socio-économiques, puis un classement des métropoles et agglomérations régionales selon leur tailleTrès Grandes Métropoles (plus d'un million d'habitants), Grandes Métropoles (500 000 à 1 million d’habitants avec Rennes en haut du podium et Montpellier en deuxième position), Métropoles Intermédiaires (300 à 500 000 habitants) et Agglomérations de tailles moyennes (100 à 300 000 habitants).

Pour réaliser ce classement, ce ne sont ainsi pas moins de 75 indicateurs, regroupés dans 14 items, et 4 grandes thématiques, qui sont analysés chaque année par le département Etudes & Recherche d’Arthur Loyd.

Le classement des villes
Le classement des villes © Baromètre Arthur Loyd

À lire aussi : Dozo, le nouvel "izakaya" 100% japonais qui s'est ouvert au-dessus d'une institution toulousaine