• Lever du soleil sur le canal du Midi
    Lever du soleil sur le canal du Midi © RENE RAUSCHENBERGER de Pixabay

Canal du Midi à Toulouse : moins de voitures et plus de nature, le projet verdoyant de 2023

Par Pauline Boucher le vendredi 06 janvier 2023

Il va y avoir du changement aux abords du canal du Midi à Toulouse. D'ici 2028, il devrait y avoir deux fois moins de voitures, mais beaucoup plus de verdure et d'espace piétons !

 

Un projet d'autoroute abandonné il y a 50 ans !

D'abord nommé "canal royal de Languedoc", le canal du Midi, qui a pris ce nom en 1789, a failli devenir une autoroute à 2x3 voies dans les années 70-80. Un projet rejeté par le maire de l'époque, Pierre Baudis (maire de Toulouse de 1971 à 1983). "La sauvegarde de l'environnement est maintenant une des premières préoccupations des citadins. Si j'avais donné mon accord à l'autoroute, ceux-là mêmes qui n'admettent pas aujourd'hui que la priorité soit donnée au cadre de vie me l'auraient reproché d'ici quelques années. Le vieux Toulouse dispose de relativement peu d'espaces verts. L'occasion était à saisir. Il faut faire des choix. J'ai choisi en faveur des piétons contre l'automobile, qui, si l'on n'y prend garde, finira par chasser les habitants des villes." confiait-il lorsqu'il gérait Toulouse.
Un avis que partage le maire actuel de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, comme en témoignent ses propos confiés lors de ses vœux à la presse, ce jeudi 5 janvier 2023. 

À lire aussi : Balade à vélo autour de Toulouse : des circuits pour s'aérer en famille

 

De la ville Rose à la ville Verte ? 

Inscrit depuis le 7 décembre 1996 au Patrimoine mondial de l'UNESCO et telle une coulée verte en plein cœur de la ville Rose, le canal reste ainsi un lieu propice aux balades et de dépaysement pour les Toulousains et autres petits curieux. Plus question de le transformer en autoroute donc, bien au contraire !

"Le but de ce projet est de renouer avec l’esprit d’une promenade", Jean-Luc Moudenc le 6 janvier 2023.

En effet, à l'heure de la transition écologique, l'objectif des élus locaux et de diminuer le nombre de voitures qui longent le canal (pas moins de 60.000 par jour du côté du port de l'Embouchure) et de rajouter de la verdure. Jean-Luc Moudenc a confié ce jeudi 5 janvier 2023 : "Le but de ce projet est avant tout de redonner la place à la nature, de végétaliser, de faire en sorte que les canaux soient vus avant tout comme des plans d’eau, et de donner la priorité aux circulations douces, bref de renouer avec l’esprit d’une promenade".

À lire aussi : Nouveauté à Toulouse : Des "bateaux-taxis" bientôt en service sur le canal du Midi ?

 

Moins de voitures, plus de verdure en 2028 ?

Pour mener à bien ce projet "Grand parc canal", il explique : "Nous réduirons la place de la voiture, en apaisant les berges du canal". De son côté, François Chollet (Conseiller municipal délégué de Toulouse) donne plus de détails sur les futurs aménagements aussi "extrêmement ambitieux" que verdoyants. Alors que les voitures pourraient diminuer "d’environ 50 %", la trame végétale des berges pourrait doubler le long des 7 kilomètres du canal du Midi "en séparant les flux". Et tous deux souhaitent "que ce soit abouti au moment où la ligne C du métro entrera en service, car une partie du trafic routier sera absorbée par la 3e ligne", soit d'ici 2028. 

"Réduire de 50 % l’emprise dédiée à l’automobile de part et d’autre du canal du Midi au cœur de Toulouse, c’est déjà extrêmement ambitieux, aller au-delà me paraîtrait déraisonnable" s'est également défendu le maire de la ville.

 

Un lancement avec le parvis de Brienne

Des transformations urbaines qui devraient commencer doucement, étape par étape. "Le parvis Brienne, derrière la place Saint-Pierre, va être mis en valeur", a révélé Jean-Luc Moudenc, persuadé du "potentiel formidable sur place". Les alentours du canal de Brienne, au pied de la Toulouse School of Economics (TSE) et de l'Université Toulouse 1 Capitole, marqueront ainsi les premiers aménagements d'une longue série. Et c'est seulement après avoir attaqué les petits canaux que les travaux concernant le fameux canal du Midi pourront commencer, d'ici 2025.

Avant / Après : le projet d’aménagement du parvis du canal de Brienne
Avant / Après : le projet d’aménagement du parvis du canal de Brienne © Mairie de Toulouse / Jacqueline Osty

 

Des gros travaux et des "aménagements plus techniques

En plus des énormes travaux prévus, "des aménagements techniques" comme l'installation de bancs sont également prévus. "Ils seront viabilisés s’ils sont efficaces" a confirmé Jean-Luc Moudenc, faisant ainsi référence aux pistes cyclables installées temporairement pendant la pandémie du Covid-19, puis pérennisées. Et ce dernier de rajouter que d'autres petits projets sont dans leurs têtes, "la valorisation du port de l’Embouchure et du bassin des Filtres, des trémies des Minimes, du port Saint-Sauveur, ou encore de la cale du Radoub, seront proposées et réalisées d’ici la fin du mandat". 

 

Dans quelques années, il devrait donc y avoir moins de parkings, moins de bitume et moins de voitures, mais plus de nature et de piétons à Toulouse. Une ville verte à venir ?

À lire aussi : Le top des sorties gratuites et activités pas chères à Toulouse