Facebook, Google, Instagram, Twitter, Amazon, Whatsapp, etc. Tu les utilises certainement tous, quotidiennement, et tu ne sais absolument pas ce que deviennent tes données personnelles. Et on te cache pas qu’aujourd’hui ce n’est pas simple de protéger ses données… Et si on te disait qu’il existe une appli qui te permet de contrôler tes données personnelles ? Viens, on te dit tout !

.

Dès que tu veux t’inscrire sur un site ou une appli, on te demande systématiquement de rentrer des informations personnelles : ton nom et ton prénom, ton adresse mail, ta date de naissance, ton numéro de téléphone, et sur les sites d’e-commerce tu dois rentrer tes données bancaires. On comprend bien qu’une adresse mail soit nécessaire pour se créer un compte, mais le reste ?

C’est très difficile de ne pas délivrer d’informations personnelles quand t’es une personne “connectée”. Heureusement, un jeune Toulousain a trouvé la solution à ton problème : il a lancé Skeep, une appli qui te permet de protéger tes données personnelles.

.

Quelles données sont protégées avec Skeep ?

Concrètement, cela concerne les données liées aux réseaux sociaux ou à ta boîte mail. Une fois que tu as téléchargé l’application, tu peux choisir de contrôler tes mails ou tes réseaux sociaux.

  • Les réseaux sociaux

Pour le moment, Skeep ne s’attaque qu’à Facebook. Mais ce n’est qu’un début, l’appli s’intéressera bientôt aux autres réseaux sociaux, comme Google+ et Twitter. Tu as peut-être remarqué, mais aujourd’hui on peut s’inscrire avec son adresse mail ou son compte Facebook. Dans le second cas, le site t’indique qu’il pourra accéder à tes contacts, tes amis, etc. Mais à quoi ça lui sert d’avoir accès à ta liste d’amis ? Skeep fait donc le tri. Mais l’appli ne s’arrête pas là, elle peut aussi connaître tous les annonceurs publicitaires qui ont accès à tes données personnelles, et savoir les centres d’intérêts que Facebook t’attribue en fonction de tes “likes”.

  • Les mails

Côté mails, Skeep permet de lister les newsletters d’une boîte mail. L’appli évalue si tu les ouvres régulièrement ou non, et te propose de te désabonner si elle constate que ça ne t’intéresse pas. Aussi, souvent on se désabonne d’une newsletter, mais on se rend compte qu’on reçoit toujours des mails. Là, Skeep vérifie que l’entreprise ne t’en envoie plus, et te montre comment déposer une plainte auprès de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).