C’est certainement l’une des plus grandes hantises des usagers du Vélib’… pardon, du VélôToulouse.  Quand tu découvres qu’il n’y a plus de vélo à la station la plus proche de toi, ou au contraire, que tu vas devoir pédaler un peu plus loin car il n’y a plus d’attaches disponibles. Et c’est plutôt agaçant. Mais rassures-toi, avec Bike Predict, dis adieu à tes angoisses !

Tu n’es sans doute pas le seul à avoir tourné en rond dans les rues de Toulouse pour trouver un VélôToulouse disponible, ou une station avec un emplacement libre, surtout quand tu es avec un ou plusieurs amis. Une vraie galère, surtout dans les stations les plus fréquentées. Il existe déjà des applications qui permettent de connaître en temps réel les disponibilités d’une station. Mais avec le temps réel, impossible de savoir si le vélo ou l’emplacement sera toujours disponible à ton arrivée. Pour y remédier, la start-up bordelaise Qucit, spécialisée dans les prédictions liées à la mobilité urbaine, a lancé Bike Predict. Gratuite, l’application promet à ses utilisateurs de prévoir jusqu’à 45 minutes à l’avance les stations où l’on est assuré de trouver un vélo, ou une attache. “Nous donnons un pourcentage de probabilité grâce à un algorithme qui intègre l’historique des taux de remplissage des stations VélôToulouse que nous collectons depuis trois ans, mais aussi la météo, le jour de la semaine, les vacances, ce qui est autour de la station – magasins, musées, transports, etc.”, explique Raphaël Cherrier, fondateur de Qucit. Et Raphaël Cherrier n’en n’est pas à son premier coup d’essai, puisque Qucit a également créé CityPark, une autre application qui vous donne le pourcentage de chance de trouver une place de parking libre, dans la rue où vous vous rendez.

 

Est-ce que c’est fiable?

Le fondateur de l’application assure faire “moins de 2% d’erreurs sur les probabilités annoncées”. Pour justifier un tel pourcentage, Bike Predict utilise un maximum de données, comme l’historique des données de remplissage d’une station, ou encore les variables météorologiques. Si le pourcentage donné par l’application annonce 98%, tu peux foncer vers la station, en revanche, si le pourcentage est faible, ou s’il est annoncé en dessous de 69%, il est préférable que tu trouves un plan B.

Pour l’heure, Bike Predict continue de développer son application, pour proposer encore plus d’informations pratiques aux utilisateurs de vélos en libre-service.

Télécharge l’application sur Androïd ou sur iPhone