< RETOUR

Du porte-plante au miroir, en passant par les attache-tétines et anneaux de dentition pour bébés… L’atelier toulousain Herea. tresse le macramé sous toutes ses formes ! Rencontre avec Elsa Chasqueira, la jeune créatrice de 27 ans, à la tête de ce projet lancé il y a quelques mois.

Découvrez la boutique en ligne Herea.

Perché au cinquième étage d’un immeuble toulousain, l’atelier Herea. est en ébullition ce jour-là. D’un côté, une pile de colis finis s’impatientent avant le grand départ, de l’autre, un amas de bois flotté, bobines et rubans attendent sagement leur tour. Et au milieu de tout ça, une chevelure bouclée s’active : les fils colorés naviguent à toute vitesse entre les doigts d’Elsa, la fondatrice de Herea. A peine a-t-on le temps de se remémorer le temps fou employé à faire des scoubidous dans la cour de récré, que la suspension pour plante en macramé prend déjà forme.

LIRE AUSSI : Les conseils de Capsule et l’Atelier Eyssart pour jardiner à Toulouse cet automne

 

De Bali à Tahiti : la genèse d’Herea.

Herea. est né au milieu de l’année 2020 : après deux mois de confinement productifs au printemps dernier, Elsa décide de se lancer dans ce projet qui mijote depuis bien longtemps dans son esprit, décidant ainsi de vivre de sa « passion de toujours ».

Au début de sa vingtaine, Elsa mêle études de droits… et voyages ! « Au fur et à mesure, la deuxième option a pris le dessus sur la première », s’amuse-t-elle avec du recul. Cambodge, Amérique du Sud, Chine, Île Maurice, Indonésie… C’est d’ailleurs lors d’une escapade au marché d’Ubud à Bali, que de la décoration en macramé attire son attention. « A mon retour en France, j’ai constaté un engouement autour de ce style de créations : j’étais la première à vouloir en acheter… mais je trouvais les prix exorbitants ! »

Agile de ses deux mains, elle achète les matières premières et décide de les créer elle-même. Ses premiers essais évoluent, elle se met à en offrir aux anniversaires de ses proches et à Noël… L’idée de se professionnaliser fait son chemin. En octobre 2019, un voyage à Tahiti l’anime face aux créations locales : elle y trouvera d’ailleurs l’inspiration pour le nom de sa griffe, Herea. (here signifie amour en tahitien).

 

Apporter une touche d’originalité à son intérieur avec Herea.

Herea. s’est spécialisée dans la décoration d’intérieur et les accessoires pour bébés, en grande majorité réalisés en macramé, et surtout, à des « prix justes » :

« L’idée est vraiment de rendre la jolie décoration artisanale accessible à tous ».

Suspension porte-plante, attrape-rêves, miroir, décoration murale… avec des perles ou des pierres, naturel ou une touche de jute, chaque modèle est décliné en de nombreuses versions.

Des accessoires et de la décoration ont aussi été pensés pour les bébés et les enfants : attache-tétine et anneau de dentition, arc-en-ciel décoratif à suspendre, guirlande…

LIRE AUSSI : Épiceries locales, bio et magasins vrac à Toulouse : les bonnes adresses pour mieux consommer !

 

Zéro déchet et récup’

Afin d’être en adéquation avec ses valeurs environnementales, Elsa imagine des astuces pour tendre vers le Zéro déchet.

« J’utilise mes chutes de corde en macramé pour faire des porte-clefs ou des petits arcs-en-ciel pour les enfants ».

Elle s’est aussi lancée dans les Bee Wraps (pour remplacer le film alimentaire) composés de chutes de tissus enduits de cire d’abeille, et des bougies à base de cire de soja bio réalisées dans des tasses de seconde main, chinée en brocante ou d’occasion.

LIRE AUSSI : Focus sur la toulousaine Esther Joly, créatrice et photographe sans filtre

 

Favoriser le commerce local

S’étant elle-même lancée dans l’artisanat, Elsa tient à se fournir au maximum des matières premières dans d’autres boutiques locales situées à Toulouse et ses environs : de la dentelle et de la laine choisies chez Arrow Workshop, des perles dénichées chez Fifi Jolipois, de la corde en provenance de La Corderie Mansas, des pierres naturelles de Stones Toulouse

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Herea. (@hereaboutique)

Son frère, bûcheron dans le Médoc (Gironde), l’approvisionne en bois flotté et en rondin de bois.

Une fois la période intense de Noël passée, Elsa compte lancer de nouveaux produits :

« Je souhaite développer ma nouvelle collection de macramé muraux avec des pierres semi-précieuses : jade, quartz rose, labradorite… »

Mais aussi des sacs à main en macramé et… des hamacs pour chat ! Le prototype sera mis en vente après approbation de son chat et fidèle assistant Roméo. Quand se dernier daignera être coopératif : affaire à suivre mais qui risque bien de lui donner du fil à retordre.

Suivez l’actualité d’Herea. sur ses pages Instagram et Facebook