< RETOUR

La brasserie artisanale Ice Breaker Brewing, située en périphérie de Toulouse, sort une nouvelle gamme inédite pour secouer les mentalités ! Auriez-vous déjà dégusté une « bière de fille » ? Ahhhh, ce doux breuvage, au goût si sucré ! Trêve de plaisanterie : ces trois bières qui pointent du doigt le sexisme dans le milieu brassicole (publicité mysogine, objectification des femmes…) sont bien déterminées à nous faire trinquer… à l’égalité !

 

LIRE AUSSI : Du pastis bio au gin à la violette : 5 spiritueux locaux pour un apéro à Toulouse

 

Trois icônes à l’honneur chez Ice Breaker Brewing

Après la drôle de bière saveur chocolatine, Ice Breaker Brewing tape cette fois du point sur la table avec cette gamme pour lutter contre les préjugés (qui ont la peau dure dans le milieu de la bière) ! « Bière pour femme », des saveurs imaginées pour « le palais féminin »… Pour prendre le contre-pied, la brasserie a créé trois breuvages inspirés par des femmes iconiques, Frida Kahlo, Rosa Parks et Ada Lovelace… et destinés à tou(te)s !

  • Frida Kahlo : l’artiste peintre mexicaine, mais aussi précurseure du féminisme pour une Florida Weisse, une bière acide, à la purée de grenade et citron vert
  • Rosa Parks : la célèbre figure de la lutte contre la ségrégation raciale pour une NEIPA (New England IPA), une bière blonde juteuse et fruitée
  • Ada Lovelace : la scientifique britannique, pionnière de la science informatique pour une bière blonde amère et herbacée (IPA au thé noir à la bergamote)

Une gamme véritablement engagée

Dans un communiqué de presse rédigé pour l’occasion, la co-fondatrice de la brasserie artisanale Anne-Sophie Bigot s’est expliquée quant au choix de cette édition limitée engagée : « En 2021, entendre des choses comme « bière de fille » ou « arômes féminins » pour décrire une bière, ce n’est vraiment plus possible ».

« Nous souhaitions […] pouvoir de nouveau ouvrir la discussion sur le sexisme dans la bière, qui sclérose depuis longtemps l’industrie » Anne-Sophie Bigot

L’idée ? Exterminer les idées reçues ! Non, les femmes ne sont pas cantonnées à la consommation de bières très sucrées… et au contraire : qui ne connaît pas dans son entourage des hommes fervents passionnés de ces produits ? « Entre objectification des femmes via des campagnes marketing misogynes ou glorification de la bière en tant que produit « viril/masculin », l’industrie brassicole a encore beaucoup de chemin à parcourir pour l’égalité ! », affirme Anne-Sophie Bigot.

 

LIRE AUSSI : Trinquez avec les meilleures bières toulousaines !

 

3 questions à l’illustratrice toulousaine Moune

Pour cette édition limitée, Ice Breaker Brewing a collaboré avec l’illustratrice Moune. A l’approche de ses trente ans, cette graphiste toulousaine qui réalise des oeuvres pour les particuliers, mais aussi des performances de street art en live, est également tatoueuse au salon privé La Terrace.

Quelle a été votre première pensée pour cette collaboration ?

On le voit chaque année aux alentours de la Journée internationale des droits des femmes : les marques se servent de figures féminines dans un but purement commercial. Mais là, Ice Breaker Brewing ne cherche pas à attirer des clientes femmes, la démarche est vraiment féministe. Ils verbalisent une réalité (le sexisme dans le milieu brassicole, NDLR) dont on n’entend jamais parler.

Qu’est-ce-que ces femmes vous ont inspiré ?

Beaucoup d’admiration ! Ce sont des personnes tellement fortes. Frida Kahlo et Rosa Parks sont très connues, bien entendu. Ada Lovelace, peut-être un petit peu moins, et c’est justement une très bonne idée car on ne parle pas assez des femmes qui ont révolutionné la science !

Et vous, quelle est votre type de bière préférée ?

(Un petit rire anticipe la réponse…) La Sour à l’abricot. (Je ris, car j’en ai justement bu deux hier soir !) C’est une bière acide et désaltérante : j’adore !

⇒ Gamme « ICONS » (édition limitée) de Ice Breaker Brewing – Disponible sur le site internet – 26, rue de l’Europe 31850 Montrabé.

 

LIRE AUSSI : De l’art à la peau chez MowzerInk Tattoo Studio : découvrez ce nouveau salon de tatouage à deux pas de Toulouse