< RETOUR

L’opéra d’ouverture au Théâtre du Capitole de Toulouse pour la saison 2020/2021 devait faire résonner Les Pêcheurs de Perles de Bizet. Cependant, la crise du COVID-19 a perturbé les ateliers de fabrication qui ont dû suspendre leur activité. Cette nouvelle production est ainsi repoussée et remplacée par Così fan tutte de Mozart.

 

« Mozart est le meilleur médecin des âmes et des corps », Christophe Ghristi, directeur artistique du Théâtre du Capitole.

Rencontre avec la cheffe italienne, aux rennes de l’opéra d’ouverture au Théâtre du Capitole

La direction musicale a été confiée à l’italienne Speranza Scappucci. Diplômée de la Juilliard School à New York et du Conservatorio di Musica Santa Cecilia de Rome, cette dernière travaille régulièrement avec de grandes maisons comme Vienne, Rome, Barcelone, Zurich, Los Angeles et New York. L’une des cheffes les plus prometteuses de l’époque actuelle est également, depuis 2017, la directrice musicale de l’Opéra Royal de Wallonie à Liège.

Rencontre avec Speranza Scappucci, la première femme* qui dirigera l’Orchestre National du Capitole de Toulouse dans la fosse du Théâtre.

Lire aussi : Nouvelle saison au Théâtre du Capitole : les spectacles à ne pas manquer !

Crédit : Silvia Lelli

Est-il encore rare qu’une femme dirige un orchestre ou diriez-vous que les choses tendent à évoluer ?

Les femmes dirigent de plus en plus depuis quelques années déjà. Beaucoup de jeunes femmes étudient à l’heure actuelle pour devenir cheffes. Les choses évoluent, c’est évident. Pour nous comme pour les hommes, ce métier est extrêmement délicat et difficile.

 

Que pensez-vous de « Così fan tutte » de Mozart ?

Così fan tutte est l’un des meilleurs opéras de Mozart. Musicalement, tout est parfait : chaque scène est magistralement mise en musique. Les sentiments d’amour, de jalousie, de vengeance, la complexité de l’âme humaine sont dévoilés de façon étonnante. Pendant longtemps, cet opéra a été accusé de misogynie. En réalité, voici un hymne à l’égalité des deux sexes !

 

LIRE AUSSI : Programmation de l’Orchestre du Capitole : les concerts exceptionnels à ne pas manquer !

 

Crédit : Silvia Lelli

Les retrouvailles avec le public promettent d’être émouvantes lors de cet opéra d’ouverture de saison. Comment avez-vous traversé la crise sanitaire ?

Apres 4 mois d’annulations (dont Rigoletto à l’Opéra de Paris en juin) et un arrêt total de l’activité, j’ai eu la chance de finalement donner, dans la capitale française, un concert symphonique avec l’Orchestre National d’Île-de-France en juillet. Così fan tutte sera mon premier opéra après la crise sanitaire. J’aurais dû être à San Fransisco pour diriger cette même oeuvre mais la situation y est dramatique. Je suis donc reconnaissante auprès du Théâtre du Capitole pour cette invitation. En plus, c’est ma première fois dans la Ville rose ! C’est à la fois puissant et émouvant de pouvoir reprendre, avec quelques difficultés liées aux distances entre les musiciens et les chanteurs.

Mais l’important, c’est de reprendre : parce la vie sans musique et sans culture est vide.

 

Quels sont vos gros projets à venir ?

Si la situation sanitaire le permet, je retournerai ensuite à Liège pour une Traviata pour le bicentenaire de l’Opéra Royal de Wallonie. En janvier prochain, je devrai être au Metropolitan Opera de New York. Puis par la suite : à Vérone (Italie), Houston (Texas, USA), Barcelone (Espagne), Tokyo (Japon) et beaucoup de merveilleuses autres dates que j’espère pouvoir réaliser ! Croisons les doigts !

 

Mozart au programme de l’opéra d’ouverture au Théâtre du Capitole !

C’est « une comédie douce amère sur l’amour et la fidélité » qui attend les toulousain-es à la rentrée ! L’occasion de retrouver les artistes du Capitole autour d’un véritable chef d’œuvre !

Rendez-vous les 26 et 29 septembre, 2, 7 et 9 octobre à 20 heures, les 4 et 11 octobre à 15h pour découvrir l’Opéra Così fan tutte de Mozart au Théâtre du Capitole de Toulouse.

Opéra en langue italienne surtitré en français. Réservez vos places sur la billetterie en ligne !

Plus d’informations au 05 61 63 13 13 et sur le site du Théâtre du Capitole.

 

*Emmanuelle Haïm avait dirigé son propre orchestre dans la fosse du Théâtre du Capitole. Par ailleurs, l’Orchestre du Capitole a déjà été dirigé par une femme, Alondra de la Parra, mais c’était à la Halle aux grains, pour la saison symphonique de l’ONCT, et non dans la fosse du Théâtre du Capitole pour la saison lyrique.

 

Lire aussi : « Derrière la queue de pie, des gens normaux ! » L’Orchestre à chœur ouvert !