Quel est le point commun entre un polar, la science et une attaque de zombies ? Le rallye-enquête Tempête dans un cerveau ! Les adeptes de jeu de piste étaient aux anges samedi 7 octobre lors d’une enquête organisée par la Fête de la Science et le festival Toulouse Polars du Sud. Le scénario, écrit par le romancier Chrysotome Gourio, a tenu en haleine les enquêteurs de Toulouscope durant trois bonnes heures…

Allez, on te fait revivre ce moment avec nous.

Un meurtre mystérieux et une ribambelle de suspects

Rendez-vous au Quai des Savoir à 12h45, où une très longue file de joueurs, dont certains sont maquillés en zombies, patiente devant le bâtiment. Une des organisatrices de l’événement nous apprend que plus de 800 personnes ont fait le déplacement ! Pour éviter que tout ce monde ne parte en même temps dans le chaos général, les participants ont été divisés en groupes de 200, eux-mêmes répartis par équipes de 5. Lorsque notre tour arrive, nous écoutons avec attention le brief qui nous est fait par un sinistre individu. On y apprend que la Terre a été ravagée par un cataclysme et qu’une partie des humains ont été transformés en morts-vivants, à l’aspect repoussant mais tout à fait civilisés. Le professeur Jean-Bernardo Gendronnalson y Jonquet, un zombie brillant respecté de toute la communauté scientifique, pense avoir trouvé la solution pour annuler les effets du cataclysme. Sauf qu’il est retrouvé assassiné dans son laboratoire, le cerveau dévoré… Qui a tué le professeur ? Son assistante, jalouse de son succès ? Son principal concurrent ? La présidente de l’association Des cerveaux pour tous !, qui milite pour que l’Humanité tout entière bascule du côté des mort-vivants ? A nous de mener l’enquête…

Énigmes, casse-têtes et devinettes en série

C’est parti, nous nous élançons avec comme premier indice, une fiche avec des informations sur les suspects et deux énigmes à résoudre. Tout au long du jeu, nous retrouverons ce même modèle : une devinette qui nous permet d’obtenir un morceau d’image, et une deuxième qui nous indique le prochain lieu où nous devons nous rendre. Les petits bouts de dessin récoltés au fur et à mesure sont censés nous donner, une fois rassemblés, un portrait du tueur. Très bien pensé, le jeu de piste nous fait parcourir les beaux quartiers de Toulouse, de Saint-Etienne au Pont-Neuf en passant par Saint-Cyprien. Nous entrons même dans le musée des Augustins et dans le musée Paul Dupuy, où un véritable embouteillage de joueurs se crée dans les escaliers. A chaque point d’étape, un informateur nous attend pour valider (ou pas) nos réponses aux énigmes et nous confier le précieux morceau d’image. Tout s’enchaîne très bien et nous résolvons les devinettes avec plus ou moins de facilité… Certaines sont basées sur des jeux de mots, d’autres sur une observation minutieuse de notre environnement, d’autres encore relèvent de la logique pure et nous obligent à quelques calculs mathématiques. Il faut avouer que certaines énigmes nous donnent du fil à retordre, mais la combinaison de nos cinq cerveaux nous permet toujours de trouver la bonne réponse.

Fourbus, nous terminons notre épopée à Basso Cambo, où est basé le Festival Polars du Sud. Il nous reste pourtant encore à reconstituer l’image du portrait du tueur et à relire toutes nos fiches pour déterminer avec exactitude le mobile du coupable et ses éventuels complices. Une fois notre compte-rendu d’enquête terminé, nous allons boire un verre et nous détendre avant la remise des prix. Sans trop de surprise, nous découvrons que nous ne sommes pas sur le podium, mais nous réjouissons tout de même de la joie des vainqueurs. Nous terminons cette journée fatigués d’avoir autant fait travailler nos jambes et nos neurones… mais heureux et prêts à retenter l’aventure l’an prochain !

Ce que nous avons aimé :
– les énigmes, assez difficiles pour nous obliger à nous creuser le cerveau, mais pas trop non plus pour ne pas nous décourager
– les informateurs présents à chaque étape du jeu pour nous accompagner
– la gratuité du jeu
– le plaisir de se promener à travers les beaux endroits de Toulouse

Ce que nous avons moins aimé :
– le grand nombre de participants, gênant à certains moments
– l’immersion dans le monde des zombies aurait pu être plus poussée

A toi de jouer !

Et pour finir, juste pour le plaisir, on te partage une des énigmes qui nous a le plus fait cogiter… Bonne chance 😉

“Deux zombies préparent un déjeuner. Emile Gustavson a apporté 5 cerveaux et Cédric Lemmasson en a apporté 3. Alors qu’ils s’apprêtent à déguster leur repas, un étranger frappe à la porte, quémandant de la nourriture. Emile Gustavson et Cédric Lemmasson décident de partager leur pitance avec lui. Les 8 cerveaux, de poids identique, sont équitablement partagés entre les trois morts-vivants. Après le repas, l’étranger laisse 8 pièces d’or sur la table pour dédommager les deux zombies de leur accueil. Emile Gustavson décide que Cédric Lemmasson doit en prendre 3 pour sa contribution, mais Cédric Lemmasson pense que le partage devrait être équitable, c’est-à-dire 4 pièces chacun. Ils commencent alors à se disputer à coups de pelles. Alerté par le bruit, un voisin débarque et dit alors qu’Emile Gustavson devait prendre 7 pièces et Cédric Lemmasson 1 seule. Pourquoi ?”