Le Neko Light Orchestra au Gaumont Wilson : 3h30 de concert au coeur de l’imaginaire

C’était l’événement à ne pas rater. Vendredi 2 juin au soir, le Neko Light Orchestra donnait un concert exceptionnel de plus de 3h30 au Gaumont Wilson avec la bande au complet ! Au travers de 6 chapitres, le NLO nous a proposé un condensé de ses différents Echos : Westeros, Vallée du Vent, Star Wars, Terre du Milieu, Electric Waves et Gallifrey.

Autant te dire qu’on en a pris plein les oreilles, avec un son Dolby Atmos qui nous a fait frissonner dès les premières notes. Si tu n’as malheureusement pas pu y assister, on te raconte tout ici.

Dernier concert pour Sally, la violoniste

Le succès du groupe de musiciens n’est plus à confirmer dans la région toulousaine. Si bien que la salle n°1 du Gaumont Wilson était pleine à craquer le 2 juin à 20 heures : 550 fans avaient fait le déplacement pour assister à ce concert exceptionnel qui réunissait les 17 membres de la formation toulousaine. Au programme, plus de 3h30 de concert, dont les morceaux les plus emblématiques du NLO. Le groupe nous a proposé un concentré tout à fait réussi de ses différents medley au travers de 6 chapitres, que tous les fans connaissent. De la Terre du Milieu à Westeros en passant par Gallifrey, le NLO nous a véritablement transporté dans son univers.

En plus de cela, nous avons eu droit à un son Dolby Atmos sensationnel qui nous a vraiment tourneboulé. C’était aussi un concert un peu spécial pour l’une des membres de la formation, Sally (au violon), pour qui c’était la dernière représentation, et à qui on souhaite une excellente continuation dans tous ses futurs projets !

Six chapitres, six univers

Le groupe a ouvert le spectacle avec les Echos de Westeros, hommage à la série au succès planétaire Game of Thrones. Qu’on aime ou pas la série, on passe par plein d’émotions des premières aux dernières notes du medley. On enchaîne sur les Echos de la Vallée du Vent, en honneur aux films du grand réalisateur Hayao Miyazaki et au génialissime Joe Hisaishi qui a composé la quasi-totalité des bandes-son des films de Miyazaki. Le Voyage de Chihiro, Porco Rosso, Princesse Monoké, Le Château Ambulant, comment se lasser d’entendre ces morceaux incroyables ? Autre ambiance, avec les Echos d’une Galaxie Lointaine dédié à l’univers de Star Wars. Et quel univers ! Entre les combats de sabres lasers et la romance entre Padmé et Anakin, on vibre sur les notes de John Williams, le célèbre compositeur de génie de la saga.

Après une entracte de quinze minutes, le public reprend sa place dans la salle pour la suite du concert. On enchaîne avec les Echos de la Terre du Milieu, sur les traces de Frodon Sacquet et de l’anneau magique. On traverse la Comté, le Rohan, le Mordor, le Gondor… Le NLO sait nous faire voyager !

Changement d’ambiance avec la formation beaucoup plus rock d’Electric Waves. La chanteuse Saturne est explosive sur scène et nous offre quelques morceaux comme Warriors, avec le clip en fond. Un moment vraiment “électrique” qui s’ensuit du chapitre final, les Echos de Gallifrey, dernière création musicale du NLO sur le thème de la série Doctor Who. On traverse le temps et les époques à bord du célèbre Tardis, et le groupe nous offre pour finir une très belle surprise en se réunissant tous les 17 pour un dernier morceau.

Le public est plus que conquis et se lève à l’unanimité pour applaudir les artistes, qui ont tout de même réalisé une sacré performance scénique pendant plus de 3h30, sans oublier ceux qui œuvrent derrière toute cette mise en scène au son et aux lumières.

Pour terminer, Neko Nico nous a fait quelques révélations quant aux futurs projets du groupe. Tout d’abord, un concert marathon avec tous les Echos en entier, qui durerait entre 10 et 11 heures (pour les vrais fans !). Ensuite, de nouveaux thèmes à l’étude : pourquoi pas les Echos de Poudlard, ou encore un spécial Tarantino ! Ça nous met déjà l’eau à la bouche, on a grand hâte de découvrir tout ça ! Enfin, n’oublie pas que le Neko Light Orchestra organise à nouveau son festival Echos et Merveilles au mois d’avril de l’année prochaine, avec plein de concerts et de surprises. Alors ne passe pas à côté !