“Projet Dédale” : l’escape game qui casse les codes et qui nous a fait vivre une aventure vraiment différente

Les salles d’escape game commencent à être nombreuses à Toulouse et ça devient de plus en plus difficile de se démarquer pour ceux qui imaginent les scénarios et les énigmes. Après avoir testé Enigmatic Live Escape Game, qui nous a offert quelques sueurs froides, on a voulu tester le Projet Dédale, un escape game d’un nouveau genre

.

Nous sommes quatre à partir dans l’espace pour la “Mission Asterion”. Point de départ, rue de l’Industrie dans le quartier Jean Jaurès. Rien que la façade de la salle est intrigante… À l’intérieur, une salle d’attente à la déco colorée, géométrique et moderne. On se demande ce qui peut bien nous attendre dans cette fameuse salle. On est accueillies par Alexis et Romain, à l’origine de ce nouvel escape game. Très sympas, ils nous expliquent qu’ils ont tout pensé et conçu eux-mêmes. Et même si on n’a pas encore commencé le jeu, on est déjà impressionnées par leur travail. On a le droit à un petit briefing parce que le Projet Dédale c’est un concept assez particulier : pas de cadenas, ni de codes. Ici, on doit utiliser notre sens de l’observation, notre force de déduction et notre ingéniosité. Oui, on doit se servir de nos petits neurones mais surtout faire appel à notre esprit d’équipe, car c’est ça la clé du succès. Mais on ne vous en dit pas plus, on vous laissera découvrir ça par vous-même.

À bord de notre vaisseau spatial, direction l’espace et ses mystères…

Fraîchement diplômées de la NASA (en théorie bien sûr), Alexis et Romain nous invitent à rejoindre la salle pour nous en dire plus sur le scénario. Cette fois, pas de tenue d’astronaute, ça aurait été sympa mais peut-être pas très pratique.

“Le Projet Dédale a reçu un ordre de mission pour un programme spatial secret. Nous avons été sélectionnées pour ramener le vaisseau Asterion sur Terre. Mais ce dernier n’a pas donné signe de vie depuis plusieurs semaines…”

Comme vous vous en doutez, on ne vous en dira pas plus. Mais sachez que la mise en scène est déjà au top avant même de pénétrer dans le vaisseau. Dès les premières minutes, on comprend qu’il va falloir se creuser les méninges et surtout communiquer avec ses coéquipiers. Et croyez-nous, la Mission Asterion est vraiment une salle originale que vous n’avez sans doute encore jamais vue.

Et finalement, nous avons réussi notre mission. Le vaisseau Asterion est rentré sur Terre sans encombres (ou presque). La déco de la salle est vraiment digne d’un film de science-fiction (on marche sur les traces de Korben Dallas et de Sarah Connor). Il y a vraiment un gros travail sur les énigmes, il y en a beaucoup et certaines demandent vraiment plus de réflexion que d’autres, à tel point qu’il est souvent plus judicieux de faire plusieurs groupes au sein de l’équipe pour avancer plus vite. D’ailleurs, on vous conseille d’être au moins quatre ou cinq, car ça risque d’être difficile à trois. Mais rien n’est insurmontable, même si on s’est dit quelques fois qu’on y arriverait pas, heureusement, l’équipe du Projet Dédale vous aide tout au long de la partie, en jouant le rôle du capitaine à travers un haut-parleur. Et même s’il y a beaucoup de casses-têtes à déchiffrer, on a quand même eu le droit à quelques coups de pression, on a d’ailleurs dû encore faire appel à la plus courageuse d’entre nous, mais on ne vous dira pas pourquoi…

.

Un escape game original et unique qu’on a adoré !

Le Projet Dédale c’est vraiment un escape game qui change de ce que l’on a l’habitude de voir, avec un thème différent (il faut aimer la science-fiction) et surtout un système de jeu totalement nouveau. Exit les cadenas et les codes qui sont pourtant la marque de fabrique des escape games, là, on peut même parler de jeu d’aventure plutôt que de jeu d’évasion (même si le but c’est de sortir de la salle). Puis, on a aussi aimé une autre facette du Projet Dédale, mais on ne peut pas vous en parler, ça serait du spoil et ça changerait totalement votre approche du jeu. Mais vous comprendrez si vous tentez l’expérience.

On a juste trouvé que ça manquait un petit peu de fouille, mais c’est un parti pris. On a vraiment senti que l’équipe s’était beaucoup investie dans le projet, en même temps ils ont tout fait eux-mêmes. Et à la sortie de la salle, on se rend compte du travail accompli, et rien que pour ça : chapeau ! Un travail de titan mais surtout de passionnés, et ça se sent. Et au final, c’est ce combo qui fait qu’on a passé un super moment et qu’on a adoré la salle. Maintenant on n’a qu’une hâte, c’est de découvrir ce qu’ils nous ont préparé pour la nouvelle salle, “Sur les Traces des Gardiens”.

Si tu souhaites en savoir plus sur le Projet Dédale, on vous a préparé une fiche juste en-dessous de l’article, sinon vous pouvez vous rendre directement sur leur site. Il y a actuellement une seule salle, mais une seconde est en préparation : des habitants du Colorado sont contraints de quitter leurs grands plateaux à cause de phénomènes étranges. À vous de résoudre cette énigme…