< RETOUR

Depuis le début de la crise du COVID-19, et le premier confinement au printemps dernier, apprentis cuistots et livreurs s’activent dans la Ville rose pour mijoter et distribuer des paniers-repas aux sans-abris. Avis aux Toulousains qui aimeraient rejoindre le mouvement solidaire #PourEux Toulouse : la rédaction a testé pour vous le concept et vous explique en détails le fonctionnement, en répondant aux questions les plus fréquentes.


LIRE AUSSI : Plein d’idées originales et locales pour se faire plaisir pendant le confinement à Toulouse !


© PourEux

Qui peut cuisiner #PourEux ?

Tous ceux qui souhaitent préparer un panier-repas « fait-maison », et non industriel, en respectant les règles d’hygiène. Deux possibilités : soit vous prévoyez une part supplémentaire lors de la préparation de votre repas personnel, soit vous réalisez plusieurs paniers-repas spécifiquement pour cette action solidaire.

Les règles d’hygiène en cuisine © #PourEux

Préparation du panier-repas © elsaadelajungle

Qu’est-ce-que je cuisine ?

Privilégiez des repas froids : salade, part de quiche ou tarte, croque-monsieur… Les plats chauds sont toutefois possibles, il suffit de les réchauffer avant l’arrivée du livreur.

 

Et dans quels contenants ?

Afin de limiter les allers-retours et de respecter les gestes barrières, #PourEux ne fournit pas de contenants. Vous ne pourrez pas non plus récupérer les vôtres.

 

Les paniers-repas sont prêts, et ensuite ?

Remplissez le formulaire (nom, adresse, numéro de téléphone, détails par écrit et en photo du contenu, nombre de repas…) avant 18h chaque jour.

 

LIRE AUSSI : Confinement : quels sont les commerces ouverts à Toulouse ?

 

© #PourEux Toulouse

Comment se passe la livraison ?

Une fois enregistré sur le formulaire, vous serez contacté par un livreur qui vous précisera son heure d’arrivée le jour-même. Il récupère les paniers-repas puis effectue immédiatement une maraude.

 

Les conditions pour être livreur ?

Aucune : à pieds, à vélo, en moto ou en voiture, à chacun son moyen de transport. Si vous souhaitez devenir livreur, un formulaire spécifique est mis en ligne sur le groupe Facebook et une dérogation de déplacement vous sera délivrée. Toutes les consignes d’hygiène et les gestes barrières sont évidemment à respecter : port du masque et de gants, garder une distance de un mètre lors de la récupération et de la distribution des paniers-repas…

Les règles d’hygiène pour les livreurs © #PourEux

© #PourEux Toulouse

Ma ville est-elle desservie ?

Les cyclistes habitent aux quatre coins de la métropole toulousaine. Pour savoir s’il y en a un disponible autour de chez vous, il suffit d’inscrire un premier panier-repas sur le formulaire afin de voir si votre ville est desservie. Préparez un repas que vous pourrez vous-même manger le cas échéant.

 

© #PourEux Toulouse

Produits d’hygiène et vêtements chauds : peut-on les ajouter aux colis ?

Les produits d’hygiène (hommes et femmes) et la nourriture pour animaux sont également les bienvenus. Et à l’approche de l’hiver, n’hésitez pas à donner les duvets, vêtements chauds et autres couvertures dont vous ne vous servez plus ! Précisez le contenu dans le formulaire d’inscription.

 

LIRE AUSSI : Confinement à Toulouse : le top des activités pour les enfants

 

Environ 12000 repas distribués depuis le lancement de #PourEux à Toulouse

Le mouvement #PourEux, initialement né à Lyon au début du confinement au printemps dernier, a été lancé à Toulouse début avril 2020 . Muriel Le Vaillant, responsable de l’accélérateur de start-up d’Occitanie Nubbo, découvre cette initiative et décide de l’implanter dans la Ville rose. Le succès est immédiat :

« En quelques jours seulement, le nombre de participations a explosé : nous avons atteint les 300 repas par jour ! »

© #PourEux Toulouse

Les livraisons défilent tout au long de la journée. Dragan Milic, cycliste aguerri, ne rechigne pas à parcourir entre 50 et 70 km quotidiennement. Cet ingénieur, -à qui le groupe de livreurs à vélo doit le surnom Team Mollets Cassoulet-, s’est retrouvé au chômage technique lors du premier confinement : « Ce groupe permet de joindre l’utile à l’agréable. J’ai vraiment l’impression de donner un coup de main aux sans-abris ». Au fur et à mesure de l’expérience, les livreurs ont appris à géolocaliser les rues de Toulouse où la demande était forte.

Muriel Le Vaillant, Dragan Milic, et bon nombre d’adhérents au groupe, continuent d’entretenir l’initiative après le déconfinement en mai dernier. #PourEux Toulouse poursuit sa mission et connaît un regain d’activité depuis le deuxième confinement.

Participez au mouvement #PourEux à Toulouse en tant que cuisinier ou livreur!

 

Image principale : © #PourEux Toulouse