En 1994, le Conseil Général (devenu le Conseil Départemental le 1er avril 2015) de la Haute-Garonne crée le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation. Pensé à la fois comme un musée d’histoire dédié à la mémoire et un centre de recherche, il est devenu aujourd’hui un lieu essentiel pour l’éducation à la citoyenneté.

Le 19 août 1994, le Conseil Départemental de la Haute-Garonne ouvre le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation, le jour même où Toulouse et le département célèbrent le cinquantième anniversaire de leur libération. Date symbolique, moment émouvant, ce 19 août a marqué une étape importante dans la transmission de la mémoire : le musée associatif devenait un lieu public, de tous et pour tous, afin que son message soit pérennisé.

Aujourd’hui, ce lieu vivant contribue à préserver et à transmettre, par un travail rigoureux de collecte et de présentation, à la fois l’histoire et la mémoire de ces années 40. Les chiffres de fréquentation sont là pour témoigner de ce succès partagé par tous. En 2013 et 2014, 18 000 visiteurs ont visité le Musée dont 12 000 élèves, principalement issus des classes de 3ème des collèges de la Haute-Garonne.

Entrée libre et gratuite

C'est où ?

52 allée des Demoiselles 31400 Toulouse