< RETOUR

Par Clémence Dubois-Texeireau

Elle vient tout juste d’ouvrir, le 12 novembre 2019, tout près du métro Barrière de Paris, la librairie Le Chameau Sauvage. Un lieu parrainé par l’auteur Philippe Jaeneda. Toulouscope est allé à la rencontre des deux gérants : Aude et Elias.

Librairie_le_Chameau_Sauvage_Toulouscope

Naissance d’un lieu

Un lieu de livres…et de vie

Une jolie cour intérieure, un coin salon de thé et bien sûr des livres, voilà l’esprit de la librairie le Chameau Sauvage. « Un lieu culturel, de partage où le livre aurait une place prépondérante » expliquent Elias et Aude.

Librairie_chameau_sauvage_Toulouscope

Un projet qu’ils avaient déjà en tant qu’étudiants, mais qu’il n’a pas été si facile de concrétiser. Aude travaille d’abord dans la fonction publique; Elias, lui, touche au monde littéraire avec sa formation mais aussi en restant dans le milieu de la bande dessinée. Pas de quoi ouvrir une librairie ? Et bien si !

Tout change l’année dernière, lorsque ces deux amoureux des livres décident finalement de se lancer. « L’idée d’une librairie s’est naturellement imposée, en raison de notre amour des livres, mais nous souhaitions aussi proposer un lieu plus large, chaleureux, un peu « comme à la maison » où le public pourrait être amené à faire une pause et à rencontrer d’autres disciplines artistiques ».

Librairie_chameau_sauvage_Toulouscope

Elias travaille en librairie juste avant Le Chameau Sauvage, Aude effectue une reconversion grâce à l’institut National de Formation des Libraires. Et le 12 novembre le projet prend forme.

Un quartier qui ne doit rien au hasard

Une librairie c’est aussi le choix d’un lieu et c’est le quartier Barrière de Paris que choisissent Elias et Aude. « On voulait s’implanter dans un lieu qui n’avait aucune offre et surtout nous vivons aux Minimes » raconte Aude avant de poursuivre : « Ce quartier des Minimes/Barrière de Paris se caractérise, à notre sens, par de la convivialité, de l’échange, de l’entraide, et par une certaine ouverture sur la culture sous toutes ses formes. » Un pari que fait également Le Chameau Sauvage.

Librairie_chameau_sauvage_Toulouscope

Et la librairie peut se targuer d’un sacré parrain : Philippe Jaenada, auteur notamment de La Serpe. « Il a joyeusement accepté que nous utilisions le nom de son premier roman pour baptiser notre librairie-café. Nom choisi en raison de son côté décalé et du style percutant de l’auteur, à la fois bourré d’humour et d’humanité » indiquent les deux libraires. Un parrain qui prend son rôle au sérieux et devrait notamment se rendre dans la ville rose cette année.

 

Une librairie engagée

En à peine quelques mois, le Chameau Sauvage compte déjà plusieurs animations à son actif, notamment une lecture drag qui a eu lieu début décembre. Une centaine de personnes ont répondu présentes : des enfants venus écouter les contes lus par Miss Shannabanana et Miss Brandy Snap mais aussi des adultes. Un moment de convivialité autour d’un goûter. Et les deux drag ont clairement affiché leur volonté dans les lectures : « On a décidé d’un commun accord avec Aude et Elias, mais nous avons des lectures qui nous tiennent particulièrement à cœur car nous souhaitons lutter contre toutes les formes de discrimination : l’homophobie, la grossophobie, la transphobie etc. » explique Miss Shannabanana.

Librairie_le_Chameau_Sauvage_Toulouscope

Les deux drag proposent alors une lecture sur la question des cadeaux genrés ou encore Princesse Kevin, ce petit garçon qui se considère comme une princesse et cherche son chevalier. « C’est un des contes qui fonctionne le mieux » ajoute Miss Brandy Snap.

Librairie_le_Chameau_Sauvage_Toulouscope

Une lecture drag, ce n’est pas fréquent à Toulouse, seule une autre librairie (Ombres Blanches) propose cet événement et là-aussi Aude et Elias souhaitaient défendre certaines valeurs : « Nous souhaitions utiliser le livre comme passerelle pour lutter contre les stéréotypes. Nous tenions à évoquer l’égalité fille-garçon, tant dans les choix de vie que s’agissant du rapport au corps et à l’identité. Le travail de Miss ShannaBanana et de Miss Brandy Snap, mêlant humour, théâtre, lecture et lutte contre les stéréotypes nous paraissait idéal. » Des choix que l’on retrouve également dans les rayons, puisque certaines BD ou certains livres évoquent les discrimination mais aussi la tolérance ou encore l’accueil de l’autre.

Librairie_chameau_sauvage_Toulouscope

Et la librairie ne compte pas s’arrêter là. Elle prévoit ce mois-ci une soirée autour du Chili pour évoquer l’actualité politique et sociale sud-américaine et chilienne en particulier, et parler de quelques livres chiliens autour d’un apéro-musical. Un événement qui se déroulera le 17 janvier prochain.

 

Un article pensé et rédigé par Clémence Dubois-Texereau, chroniqueuse littéraire de Toulouscope, sur la base d’une interview d’Aude et Elias, gérants de la librairie Le Chameau Sauvage à Toulouse.

Découvrir le compte Instagram de Clémence, alias Si on bouquinait...