A l’arrêt forcé depuis des mois, les lieux culturels toulousains se creusent pour penser de nouveaux formats et rebondir après la crise sanitaire. Parmi eux, les salles de concert, fermées depuis plus d’un an, redoublent d’imagination pour garder le contact avec leur public : concerts en streaming, diffusion en live de spectacle… Mais cette parenthèse est aussi l’occasion pour les équipes de tout remettre à plat ou d’étudier de nouvelles technologies. Focus sur deux institutions musicales toulousaines.

 

Expérience scientifique au Bikini

Nouveaux formats de concerts, sens de circulation, réaménagement de la salle… L’équipe du Bikini étudie depuis des mois différentes possibilités qui pourraient permettre sa réouverture dans des conditions optimales. Courant février, c’est une proposition du comité d’agglomération le Sicoval et la société Dassault Systèmes qui est mis sur la table : étudier les flux d’air et les systèmes d’aération du lieu via la modélisation 3D pour limiter le brassage d’air et donc la propagation du virus. Si l’analyse est concluante et le process validé par des experts médicaux, des concerts test avec du public sont envisagés.

A lire aussi : Gaël Faye, la nouvelle tête d’affiche annoncée au festival Rio Loco à Toulouse !

 

Appel à projet innovant au Metronum

Au delà de nouveaux formats ou aménagements, c’est un réel changement structurel qui attend le Metronum. Le 2 avril, la Mairie de Toulouse lançait un appel a projet pour sélectionner « un projet d’entreprenariat innovant » à la croisée de « l’art, la création, l’innovation et/ou l’économie solidaire« . L’idée étant de faire du Metronum non plus seulement une salle de concert, mais un « lieu central de la vie culturelle toulousaine« , mêlant espace de coworking, laboratoire créatif, salles de réunion, espace convivialité, cuisine professionnelle, conférences, débats, organisation d’ateliers… Et une offre de restauration tout au long de la journée pour exploiter les espaces extérieurs. Les candidats avaient jusqu’au 14 avril pour participer. A suivre…

A lire aussi : Faites-vous livrer une chanson à domicile avec Le Bijou à Toulouse !