< RETOUR

Le festival Made in Asia présente le Japon aux Toulousains à travers des rencontres et des spectacles organisés par l’association Tchin-tchine.

Depuis 2008, le festival Made in Asia fait découvrir, chaque année aux Toulousains, un pays d’Asie, en organisant divers événements culturels. Après le Vietnam et la Corée, entre autres, c’est le Japon qui tiendra le haut de l’affiche pour cette édition. L’association Tchin-tchine, à l’initiative de ce festival,  souhaite tisser des passerelles entre l’Orient et l’Occident, en invitant des artistes et des spécialistes à Toulouse. La grande majorité des événements « Made in Asia » sont des co-productions franco-asiatiques. Du 7 ou 23 février, les spectateurs découvriront donc des artistes qui ont la volonté de transmettre la culture de leur pays, pour que  nous faire mieux comprendre l’Asie contemporaine, ses évolutions et ses contradictions. Didier Kimmoun, directeur artistique du festival confirme : « On n’a jamais la prétention de faire découvrir totalement un pays. On essaye de confronter des points de vue. »

Une culture japonaise riche

Le Japon est à la fois influencé par sa culture ancestrale  et à la pointe de  l’avant-gardisme avec ses artistes contemporains. Plein de contrastes, d’excentricité et de classicisme, le Japon étonne. Didier Kimmoun explique : « La culture japonaise est immense et pourtant c’est celle qu’on connaît le mieux. Car elle s’exporte partout dans le monde. Le cinéma japonais des années 50, les mangas ou les films d’animation sont internationaux. Le Japon nous fascine et, pourtant, c’est un pays que l’on ne comprend pas bien, c’est presque une autre planète. Les Japonais ne suivent pas, ils créent des modes. Après Fukushima on a choisi de montrer le Japon autrement qu’a travers les catastrophes ». Les  Toulousains pourront donc découvrir cette culture originale à travers des spectacles, des rencontres, des films, des expositions, de la danse, du théâtre, du manga, de la littérature, de la céramique ou de la gastronomie

Les événements de Made in Asia

Jusqu’au 28 février, la Cinémathèque de Toulouse projette des films de l’âge d’or du cinéma japonais, les années 50. De son côté, la médiathèque José Cabanis propose Japon : Vues d’ailleurs, une sélection de films réalisés par des artistes étrangers présentant leur vision du pays et notamment Lettres d’Iwo Jima de Clint Eastwood.Plusieurs spectacles de danse sont au programme: Spiel de Emmanuelle Huynh et Akira Kasai, une co-production franco-asiatique où chacun des deux danseurs se met à la place de l’autre .Pierre Rigal, crée pour l’occasion Théâtre des opérations, avec des danseurs coréens très techniques. Caterina Sagna  propose « Bal en Chine » au Théâtre Garonne, les 7 et 8 février.  A Odyssud, « Quartier lointain », les 21 et 22 février est l’adaptation d’un manga de Jiro Tanigushi. Plusieurs expositions sont proposées à l’Espace Croix Baragnon, à l’Espace Ecureuil et au Muséum.

www.festivalmadeinasia.com