< RETOUR

Chef d’œuvre absolu de l’histoire de la musique et de la danse, le Sacre du Printemps, sur la musique de Stravinsky, fête les cent ans de sa création en 2013. Les plus grands chorégraphes ont été inspirés par l’énergie primitive et païenne de cette œuvre. Jean-Claude Gallotta, qui se dit hanté depuis l’adolescence par cette musique, en donne à son tour une lecture. Il construit une chorégraphie pleine de maturité et de vivacité, fortement rattaché à la terre. Il nous fait traverser le temps par ses citations et ses références. Avec une particularité. Il n’y pas cette fois de danseuse « élue », chacune sera tout à tour « éligible » pour répondre à l’obscur pouvoir des dieux. Ce ballet sera précédé de « Tumulte » et de « Pour Igor ».

A Odyssud, les 18 et 19 février à 20h30. 05 61 71 75 10.