< RETOUR

« Le quatuor américain » est l’œuvre la plus célèbre de Dvorak, juste après sa « Symphonie du Nouveau Monde ». Ecrit en seize jours à Spilville en Iowa, ce quatuor est marqué par la rencontre de Dvorak avec la musique noire que l’on chante dans les églises. Il s’en imprègne et mélange avec bonheur la soul music et les accents de sa Bohême natale. Le programme donné par l’Orchestre de Chambre fait aussi la part belle à Grieg, qui puise lui, aux racines du folklore norvégien, et à Mendelssohn dont on entendra la Symphonie pour cordes.

A l’auditorium Saint-Pierre des cuisines, les 13 et 14 novembre à 20h30 ; à l’Escale à Tournefeuille, les 15 et 16 novembre à 20h30.05 61 22 16 34.