< RETOUR

Fusilier commando néo-calédonien à 18 ans, joueur de rugby néo-zélandais à 24, marchand de biens toulousain à 26 ou bien encore étudiant à 30, Anthony Granja a déjà mis de côté mille souvenirs de vie pour ses vieux jours. Loin d’être rassasié, il est reparti à l’aventure pour donner deux ans de son temps au rugby sénégalais et vivre de sa passion immodérée pour le ballon ovale… A lire dans Toulouse Mag.